Voici une précédente édition de Brief.science, le média qui explique la science avec rigueur et curiosité. Bonne lecture !
Je m’abonne à Brief.science !
Brief.science — Emailing

Physiques ou chimiques, nous vous expliquons comment les crèmes solaires protègent notre peau. Cet été, on ne vous oublie pas : nous vous envoyons chaque semaine une carte postale scientifique sur le thème des vacances.

brief.science|
écouter l’éditionÉcouter l’édition
25 juillet 2022

Cet été, on ne vous oublie pas : nous vous envoyons chaque semaine une carte postale scientifique sur le thème des vacances. Aujourd’hui, nous vous expliquons comment les crèmes solaires protègent notre peau.

😬 Un couac a provoqué l’envoi vendredi de toutes les cartes postales de l’été. Nous vous présentons nos excuses pour cette cascade d’envois.

Vous pouvez ainsi choisir de lire toutes les cartes postales d’un coup, mais nous vous conseillons d’attendre que nous vous les renvoyions pour en lire une chaque semaine.

décoration

Sea, science & sun
Comment fonctionne la crème solaire ?
Image dans l'objectif
Photographie ultraviolette - Effet d’une crème protectrice après une exposition aux UV. Crédit photo : Alessandro Grandini / Adobe Stock.

Chaque été, il est recommandé d’utiliser une crème solaire pour se protéger des effets néfastes du rayonnement ultraviolet (UV), un rayonnement invisible de haute énergie émis par le Soleil. Une crème solaire peut contenir des filtres UV chimiques, des filtres UV physiques ou les deux.

Les filtres UV chimiques sont des composés chimiques qui absorbent les rayons ultraviolets à la place de la peau et les convertissent en petite quantité de chaleur. Les filtres UV physiques ou filtres UV minéraux sont des composés minéraux qui dispersent et réfléchissent le rayonnement UV, telle une barrière. C’est le cas de l’oxyde de zinc et du dioxyde de titane que l’on retrouve dans de nombreuses crèmes solaires. Les filtres chimiques et physiques sont efficaces contre les rayons ultraviolets A (UVA) responsables du vieillissement prématuré de la peau et les rayons ultraviolets B (UVB) à l’origine des coups de soleil.

Ces deux types de rayons violets peuvent provoquer des cancers de la peau en cas d’exposition prolongée. Il est préférable de conserver son écran solaire à l’abri de la lumière directe du Soleil et de la chaleur pour en conserver ses propriétés le plus longtemps possible.

Pour aller plus loin : une vidéo de la Radio télévision suisse nous montre comment agit une crème solaire à l’aide d’une caméra UV.

facebooktwittermail

On vous souhaite une semaine solaire où tout passera crème.


Cette carte postale a été écrite par Morgane Guillet et Imène Hamchiche.

Vous appréciez Brief.science ?
Rejoignez dès maintenant nos abonnés pour recevoir chaque lundi nos éditions qui expliquent la science et les dernières découvertes.
Je m’abonne